Domaine CHEVROT et Fils

Grands vins de BOURGOGNE

Vin Biologique

 

Domaine CHEVROT
19 route de COUCHES

71150
CHEILLY-les-MARANGES
Tel. +33(0)385911055
Email : contact@chevrot.fr
Web :  http://www.chevrot.fr


Bourgogne Hautes côtes de Beaune

HBR_redimensionner

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2016

Cépage : Pinot Noir 100 %,Surface : 3.1 ha ,
Age moyen des vignes : 30 ans

 

Au nez, ce Hautes Côtes déploie un beau classicisme bourguignon de cerises et de notes florales, relevées à l’agitation de notes plus épicées de muscade et de poivre blanc.La bouche est friande, avec une vivacité de fruits rouges croquants, groseille et framboises en tête, qui entraînent la dégustation jusqu’à une finale plus structurée sur des petits tannins fins. Idéal sur une bavette aux échalottes

 

 

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2015

Notre Haute Côtes offre d’emblée un nez épicé, où se disputent l’anis, le poivre vert et la muscade. En contraste, la parfaite maturité du millésime 2015 se reflète dans la bouche, souple et élégante, sur un fruit concentré de cerise que rien ne vient perturber. La finale, mûre et généreuse, est ponctuée par une structure finement tannique qui, si elle autorise une garde de quelques années, ne devrait cependant pas vous empêcher de déboucher la bouteille dans la quinzaine pour profiter de son exubérante jeunesse.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2014

Derrière un bouquet encore réservé, où la minéralité cède la place, à l’agitation, à des accents plus épicés de cannelle et de muscade, la bouche déploie par contre la typicité bien revendiquée du pinot noir bourguignon, avec un fruité intense de cerises relevées de notes d’orange. Le corps est soyeux, déjà très accessible, et culmine sur une finale vive à souhait.S’il peut se conserver quelques années, ce Hautes Côtes de Beaune pourra s’apprécier dès maintenant à l’apéritif ou sur une viande blanche.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2013

S’il exhale d’abord un bouquet discret de fruits rouges confis et d’orange, notre Hautes Côtes de Beaune développe aussi à l’agitation un caractère plus épicé, avec des arômes de cannelle et de fenouil. La bouche est veloutée, d’un fruité fin et intense, et dévoile un archétype du pinot noir en Côte de Beaune, tout en précision. Jolie finale sur la fraicheur du fruit, déjà fondue malgré sa jeunesse. Ce 2013 s’appréciera jeune, en solitaire, à moins que vous ne tentiez un accord plus orignal sur un saumon grillé ou une truite à l’Ardennaise.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2012

Notre Hautes Côtes de Beaune a les atours d’une nuit d’été, sombre et secrète, quand tout paraît possible. Un bouquet entêtant de framboise, de prune noire et de fraise confite, où pointe l’élevage en fut, émoustille les sens. En bouche, deux lèvres sensuelles de fruits viennent poser un présage de soirée alanguie. Le vin mûr mais vif, s’étire langoureusement jusqu’à une finale plus chaude et structurée. A déguster sans rien, ou sur la tendresse d’un ris de veau aux girolles.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2010

Le Hautes Côtes de Beaune 2010 séduit immédiatement par son bouquet pur fruit de framboises et de cerises bigarreaux, mêlées de notes épicées d’anis et de muscade, que soulignent les arômes plus toastés et élégants dûs à l’élevage en pièces bourguignonnes. La bouche est au diapason des impressions olfactives, toute en panier de fruits rouges bien mûrs fondus dans une texture fluide et séveuse. Cet archétype d’un pinot noir de la Côte de Beaune culmine sur une finale vive de groseille rouge bien  mûre. Il pourra attendre quelques années en cave mais déjà être apprécié sur sa fougue, avec une viande blanche ou un foie en persillade.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2009

Ce Hautes Côtes de Beaune 2009 dévoile un nez de fraise et de framboise confites, mais aussi de fleurs et de notes finement boisées et poivrées à l'agitation. La bouche est tendue entre un fruit gouleyant très mûr mais vif, caractéristique du millésime, et une structure équilibrée de tannins déjà partiellement fondus, qui gagneront à s'assouplir après 2 à 3 ans de garde. La finale est pleine de chaleur et se ponctue d'un joli retour de muscade et de chocolat au lait. A déguster sur une bavette à l'échalote ou un lapin aux pruneaux.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2008

Le Hautes Côtes de Beaune surprend avec un bouquet explosif de griottes, de fraises des bois et de framboises, qui s'accompagnent à l'agitation de notes épicées, avec pêle-mêle poivre
blanc, muscade, fleur d'oranger et fin torréfié. Après cet inventaire à la Prévert, la bouche n'est pas en reste, avec un bel équilibre entre le fruit, un beau volume soyeux et une trame
tannique finement travaillée. Quelques années avec bonheur, et accompagne dès à présent faux filets et rôtis avec la bienveillance qui s'impose.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2007

Le Hautes Côtes de Beaune est lui d’emblée séducteur, avec un bouquet légèrement fumé des plus prometteurs. Déjà très accessible, la bouche réalise une synthèse de fruits noirs bien mûrs et de cerises, qui s’allie tout en harmonie avec un léger grain tannique. Un élevage pour moitié en pièces bourguignonnes est encore quelque peu présent avec ses notes finement boisées qui accompagnent une finale équilibrée et généreuse. S’il passera sans dommages quelques années en cave, ce Hautes Côtes peut aussi accompagner avec bonheur toute volaille rôtie qui se présenterait à votre table.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2006

Ce tout récent Hautes Côtes de Beaune 2006 rassurera par son classicisme bien assumé. Arômes de cerise tramés par des notes d’anis, il aligne une bouche puissante et structurée par une matière bien mûre et des tanins affirmés, avec une finale persistante, comme on en attend pour ces crus. Il est un candidat rêvé pour une pause de quelques années en cave, afin de dompter ses élans. A moins qu’un bœuf bourguignon ou une daube ne viennent compromettre avec bonheur tout projet de vieillissement…